police ivoirienne VS cyberescroc

pris sur le site de la plateforme de lutte contre la cybercriminalité ( PLCC)

Après une escroquerie de plus de 20.000.000 FCFA, la complice du cyberescroc interpellée

publié par plcc le lun, 02/12/2013 – 15:05

Suite à une plainte transmise par le parquet de Belgique à la Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT), les agents enquêteurs de la PLCC ont procédé à l’interpellation d’une jeune fille âgée de 22 ans, le Jeudi 28 Novembre 2013.
La victime de cette escroquerie était rentrée en contact via Internet, avec une prétendue demoiselle dénommée « MADOUSSE BAMBA ». Après de longs mois d’échanges en ligne, cette pseudo-demoiselle avait réussi à créer des liens affectifs avec sa victime, au point où l’éventualité d’un mariage était projetée. C’est pour le règlement de prétendues démarches relatives au voyage de la nommée « MADOUSSE BAMBA » vers la Belgique, que sa victime lui a transféré par transferts d’argent successifs, la somme de 30.722,21 Euros, soit 20.122.910 FCFA.
Les enquêtes menées par la PLCC ont révélé que les transferts d’argents successifs étaient transmis aux noms de différentes personnes, dont notamment la nommée OZIGRE PAULE RAGGIE. Cette dernière, mise aux arrêts par la PLCC, s’est révélée être une ex-compagne de l’auteur principal supposé de l’escroquerie. La jeune fille prêterait son identité, afin de procéder aux retraits de gains frauduleux obtenus par son compagnon. Les recherches entamées par la PLCC se poursuivent afin de mettre aux arrêts le nommé VEH HANS ISMAEL, instigateur principal supposé de l’escroquerie, en cavale.
Mademoiselle OZIGRE PAULE RAGGIE a été déférée devant le parquet d’Abidjan-Plateau afin de répondre de son implication dans l’accomplissement des faits délictuels en cause.
Par ailleurs un appel à témoin est lancé à l’endroit de toute personne susceptible de fournir une quelconque information utile à l’identification du suspect répondant au nom de VEH HANS ISMAEL. Les services de la PLCC invitent toute personne désireuse de fournir une information utile, en appelant le +225 20 34 72 08 ou en envoyant un e-mail à l’adresse: cybercrime@interieur.gouv.ci